3ème ÉTAPE

 

UN JOUR TYPIQUE DE LA 3ÈME ÉTAPE DU RÉGIME PROTÉINÉ NEWDIET®

Petit-déjeuner

  • Une boisson non-sucrée(eau, thé noir faible, thé à base de plantes, un café faible ou un substitut de café). Il est possible de sucrer les boissons avec de la stévia ou des sucres „artificiels“, par exemple l’aspartame
  • 1 repas protéiné instantané NEWDIET®

Collation en avant-midi

  • 1 fruit ou 1 yaourt faible en gras

déjeuner

  • 1 vrai repas faible en gras et riche en protéines (portion pour enfant)
  • Légumes à votre guise ou accompagnement (portion pour enfant)

Collation à v 16.00

  • Un grand verre d’eau minérale ou de thé faible
  • 1 barre protéinée NEWDIET® ou 1 fruit

dîner

  • 1 vrai repas faible en gras et riches en protéines (portion pour enfant)
  • Légumes à votre guise ou accompagnement (portion pour enfant)

L’EFFET YO-YO

L’effet yoyo est souvent mal compris non seulement par les patients mais aussi par les nutritionnistes. L’idée principale est qu’un organisme qui a été « à jeûne » pendant assez longtemps (comme par exemple pendant un régime protéiné) a tendance à se créer avant tout un nouveau tissu adipeux (gras) si le retour des glucides dans l’alimentation se fait trop rapidement. C’est un paradoxe, car il fait cela même avant de compléter sa source d’énergie plus proche, c’est-à-dire ses propres muscles. C’est à cause de ce mécanisme que se forme de plus en plus de tissu gras chez les personnes qui perdent souvent du poids pour le reprendre tout de suite après et recommencent ainsi ce cycle souvent. En même temps que plus de tissu gras se forme, l’organisme est de moins en moins complaisant à se débarrasser du tissu gras par quelque régime que ce soit. Ces personnes développent donc progressivement ce qu’on appelle un syndrome de résistance métabolique, donc le syndrome de « paresse » métabolique avec toutes les conséquences que cela a pour leur santé… ils se retrouvent à deux pas du monde du diabète, de maladies cardiovasculaires et de la goutte. Pour éviter l’effet yoyo, il suffit en pratique de retourner lentement à une alimentation normale et respecter soigneusement les instructions du régime protéiné ainsi que rester un temps adéquat en étape 2 (= retour progressif aux glucides*) et étape 3.

*Un apport soudain en glucides immédiatement après la fin de l’étape 1 ou 2 provoquera une sécrétion d’insuline qui appuiera la formation de nouvelles réserves de gras et renversera le fonctionnement du métabolisme qui élimine son tissu gras pour faire l’inverse. C’est dû au fait que l’insuline a un double effet dans l’organisme : a) hypoglycémique (= accroît l’utilisation plus élevée de glucose dans le tissu) et b) antilipolytique (= inhibe la libération des réserves d’énergies provenant du tissu de réserve).

LES BARRES PROTÉINÉES, L’ALCOOL, LES FRUITS ET YAOURTS…

Les barres protéinées NEWDIET® peuvent être consommées régulièrement en 3ème étape (maximum 1 par jour) en lieu d’un repas protéiné NEWDIET®.

2dL de vin de qualité ou une petite bière peuvent être tolérés en 3ème étape mais seulement accompagnés d’un repas 2-3x par semaine maximum. Les spiritueux ne font pas du tout partie d’un style de vie sain.

La 3ème étape n’est plus un régime en soi: l’idée n’est pas de manger peu, mais de manger bien.

LES ENNEMIS D’UNE BELLE SILHOUETTE

  • Manger de façon irrégulière
  • Trop de sucres et de repas gras
  • Des portions trop grandes (un adulte a, quantitativement, besoin de moins de nourriture qu’un adolescent!)
  • Manque d’activité sportive
  • L’utilisation excessive de substances classiques engendrant une dépendance – le café, l‘alcool, la nicotine

LES DIX COMMANDEMENTS NEWDIET®

  1. Mangez comme une personne sur un régime diabétique, soit 3 – 4x par jour (et des petites portions de repas riches en protéines et faibles en glucides et matières grasses)
  2. Évitez de grignoter et de manger tout ce que vous voyez sans penser non seulement pendant la journée mais aussi en regardant par exemple la télévision le soir
  3. Évitez toute excentricité alimentaire
  4. Consommez tous les fruits hors vos repas principaux (donc soit en tant que collation l’avant-midi ou l’après-midi)
  5. Réduisez la cuisson des aliments par moyens inappropriés (friture, grillade, rôti) et essayez la cuisson à vapeur ou à l’eau ou mariner
  6. Mangez lentement et mâchez bien
  7. Consommez 2x par jour des repas riches en protéines et alternez votre menu souvent. Mangez de la viande rouge 2-3x par semaine seulement. Les produits de charcuterie devraient disparaître de votre vie. Mangez la volaille sans peau. Le poisson contient les meilleures protéines pour votre santé. Pour cette raison, il est souhaitable de manger du poisson 2-3x par semaine, cuit à des températures basses (cuisson à vapeur ou à l’eau par exemple). Cuisinez surtout du poisson faible en gras. Vous pouvez manger des œufs de qualité BIO 2-3x par semaine (donc 6-8 œufs par semaine si vous n’avez pas des problèmes avec votre cholestérol)
  8. Mangez autant de légumes frais et crus que vous voulez
  9. Les aliments riches en amidon (riz, légumineuses, pommes de terre) peuvent être tolérés s’ils sont consommés de manière modérée. De la même façon, vous pouvez également manger du pain complet et ce, seulement si vous n’avez pas d’autre accompagnement hormis une salade.
  10. Il est impératif d’éviter les desserts et autres aliments sucrés qui n’ont aucune valeur nutritive et qui vont vous mener sans aucun doute au même point où tout cela a commencé… c’est-à-dire de retour en étape 1.

LES ERREURS LES PLUS COURANTES EN ÉTAPE 3

  • Retourner aux vieilles habitudes alimentaires selon le proverbe „l’habitude est une chemise de fer“ ou à cause de la pression des autres („ils en mangent aussi et ils ne grossissent pas“)
  • L’idée que votre nouveau poids va rester tel quel sans aucun effort de le garder tel quel (une activité sportive est nécessaire au moins 2x par semaine ainsi que de faire attention à ce que vous mangez
  • Incapacité de dire à jamais au revoir à certains types d’aliments qui ne sont pas bons pour vous ou du moins de limiter dramatiquement leur consommation (produits charcutiers, gras saturé, sauces, bonbons, fast food, frites, alcool…)
  • Incapacité de dire à jamais au revoir à certains types de cuisson (friture, grillade, rôti)